Lingot coulé ou frappé : lequel choisir ?

Sur le secteur des lingots d’or, les investisseurs distinguent deux catégories de produits. Les lingots d’or coulés ou frappés correspondent en fait à une différence dans le processus de fabrication. Cette différence aura son importance selon ce que l’on recherche dans ce bien.

Coulé ou frappé : comment les lingots sont-ils fabriqués ?

Lorsque les raffineurs souhaitent produire un lingot d’or, ils ont le choix entre deux manières de faire.
La première est celle du lingot coulé, ou lingot « cast ». Ils constituent la façon la plus simple de réaliser une barre d’or, puisque celle-ci est directement produite à partir de l’or fondu. Cette fonte est d’abord opérée dans un creuset. Une fois terminée, le liquide riche en métal précieux est versé (ou « coulé ») dans un moule reprenant, en négatif, le résultat que l’on souhaite obtenir.

Un lingot coulé
Exemple de lingot coulé
Il existe des variantes à ce procédé. Le producteur peut aussi placer le métal non encore fondu directement dans le moule. Il place ensuite l’ensemble dans un four. En fondant, le métal épouse les formes de son moule. Il est également possible de faire passer l’or fondu entre des blocs servant au refroidissement. Lorsque ces blocs s’écartent, le lingot est terminé.

Le raffineur, dans la plupart des cas, a recours aux moules. Les lingots d’or ainsi coulés présentent alors la particularité de n’être pas parfaitement droits, mais d’avoir une forme légèrement trapézoïdale. Cette spécificité est pensée pour retirer plus simplement le lingot coulé de son moule.

Les lingots frappés sont également nommés lingots « minted ». Contrairement au lingot d’or coulé, le métal précieux est cette fois laminé, c’est-à-dire étendu au maximum sur une surface. Une fois que l’on a obtenu une surface nette et régulière, le lingot y est découpé, suivant la méthode de l’emporte-pièce.

Il ne reste plus alors qu’à frapper, comme pour un lingot coulé, les informations relatives au lingot : sa pureté, son numéro de série, son raffineur, etc. Il arrive que cette frappe soit encore réalisée à la main, mais elle sera faite le plus souvent par des presses.

Il faut enfin signaler que si les lingots ont, dans la plupart des cas une forme rectangulaire, ce n’est pas toujours vrai. Les lingots d’or coulés peuvent prendre la forme de tiges ou de carrés.

Privilégier les lingots coulés ou frappés pour l’investissement ?

Lingot frappé
Exemple de lingot frappé
Les lingots coulés disposent en général d’une finition relativement grossière. Ces barres illustrent mieux que les barres frappées le marché de l’or d’investissement : leur méthode de fabrication et leur état de surface leur permet de prétendre à des primes légèrement moins élevées.

Au contraire, les lingots frappés reçoivent une pression autorisant des motifs plus élaborés. Leur finition est parfaite, leur état de surface est propre et sans aspérité. A l’inverse des lingots d’or coulés, leurs bords sont droits et non trapézoïdaux car ils n’ont pas été produits dans un moule. En un mot, ce sont de belles pièces destinées aux investisseurs pour qui l’esthétique de l’objet a une importance.

Cette beauté est assortie d’une prime un peu plus élevée, et les lingots frappés, contrairement aux coulés, sont fréquemment vendus avec une certification écrite, dans un emballage scellé.