Il découvre 21 tonnes d’or, pars en cavale, puis se fait arrêter

On pourrait facilement faire une adaptation cinématographique de cette histoire rocambolesque. L’histoire de l’océanographe Tommy Thompson a pris une tournure différente lorsqu’il s’est mis en tête de récupérer un trésor de plusieurs tonnes d’or.

À la recherche du « Ship of gold »

Durant les années 80, Tommy Thompson se mis à rechercher le navire historiquement connu, le SS Central America. Son naufrage en 1857 est resté comme un élément marquant de l’histoire car le bateau transportait une énorme quantité d’or, plus de 21 tonnes, et sa perte entraîna un krach boursier.

Plus d’un siècle après, l’océanographe avait une piste pour localiser l’épave, d’après tous les éléments qui disposés, et récupérer son butin. L’exploration nécessitant des fonds important, il convaincue 161 personnes d’investir pour récolter les 12,7 millions nécessaire à la recherche comprenant notamment la construction d’un engin sous-marin capable de remonter l’or à la surface.

En 1988, il trouva le navire et remonta près de 21 tonnes d’or, estimé à près de 150 millions de dollars. Malgré une tentative de la part des anciens assureur du navire de récupérer le métal jaune, les tribunaux américains lui accordaient 92% du trésor.

Il oublie ses collaborateurs

L’histoire aurait pu s’arrêter là, elle rebondi pourtant en 2005 lorsque les investisseurs qui ont financé l’exploration n’ont toujours pas été remboursé. T.Thompson se mue alors en fugitif accompagné de sa femme, Alison Antekeier, refusant de rembourser l’argent. La cavale va durer près de 10 ans alors que de nombreuse fois il échappa de justesse à la police. Désormais en prison, l’un des policiers chargé de l’enquête a déclaré que M.Thompson « était l’un des fugitifs les plus intelligents jamais traqué par les autorités américaines »